Relier 🔗

Comme un pont qui relie la Vie à l’infini

 

 

Ressentir le tout dans la diversité
l’un dans le multiple
la continuité dans la discontinuité
l’harmonie dans le chaos

Trouver le sens dans le non sens
la douceur dans l’aspérité
la lumière dans le brouillard

Ressentir ma Vie comme un fil sur lequel je glisse, avance, saute, danse, en prenant garde à ne jamais chuter
Ressentir au profond de moi tous les liens qui rassemblent ce qui est dispersé, éparpillé, éclaté, azimuté
Ressentir que tous les événements de ma Vie s’enchaînent sans heurt, parfaitement orchestrés, sur un tempo ajusté, le mien

Ressentir au profond de moi l’union, ce pont intérieur qui me relie à la Vie et à l’infini

Et à l’Amour infini au fond de toutes choses 💙
L’Amour présent depuis le fond des âges, pilier et fondement de l’Existence
L’Amour qui relie 🔗💙

 

Bien sûr, il y a aura des orages, des tempêtes, des fêlures, des ruptures, des deuils, des morts, des pertes, des déceptions, des blessures, des cicatrices indélébiles, des crises, des larmes, des lassitudes

Parce que la Vie est un chemin initiatique semé d’épreuves. Parce que la Vie est bonne. Parce que la Vie est exigeante, qui teste sans cesse notre humanité : notre force, notre courage guerrier, notre Foi et notre Amour.
La Vie qui nous demande : “As tu la force, as tu la Foi d’aller jusqu’au bout de tes Rêves ?”

Partir dans cette grande aventure, cela veut dire chasser les ombres et les peurs qui nous viennent de l’ego : le petit ego qui veut toujours avoir raison, qui veut garder ses acquis, n’aime que ce qui est connu de lui, n’a que des points de vue limités et arrêtés sur les choses, l’ego et son orgueil, sa possessivité, sa mesquinerie… Avec lui comme compagnon de route, l’aventure sera triste, violente, décevante, et toujours médiocre….

Chaque jour, chaque heure, chaque seconde, se souvenir qu’on a rendez vous avec sa Vie. Ne pas rater la confrontation avec nous même.
Car chaque fois, la Vie nous envoie des tests : des événements, des relations, des situations, des rencontres. Et nous demande : “Où en es tu de tes peurs, de tes fermetures, de tes jalousies, de tes colères, de tes tristesses ? Où en es tu de tous ces fragments d’ego qui t’empêchent d’être toi ? Qui t’éloignent du Vrai et du Beau ?”

Bien sûr, il y aura les jours sombres, les jours de découragement et de désespoir : alors, plus que jamais, nous porterons un regard d’une infinie douceur sur nos blessures et nos souffrances, comme lorsqu’on console un enfant en pleurs, et qu’on le berce le soir pour l’aider à s’endormir.

 

 

Je regarde en arrière et je vois la petite fille, l’adolescente, la jeune femme que j’étais.
Puis je regarde la femme que je suis aujourd’hui.
Ai je changé ? Non, je n’ai pas changé. La même sourire illumine mon visage.
Ai je changé ? Oui j’ai changé, j’ai amélioré, peaufiné, approfondi, nettoyé les scories pas nettes de mon ego… poli ce qui avait besoin d’un grand nettoyage. Et le travail n’est pas fini….
Alors…. cesser de pleurer, de pester, de faire semblant. Ne jamais se lâcher d’une seconde. Suivre sa Voie indéfectiblement.

Se délester du lourd et du morose, élaguer, se purifier, se bonifier avec le passage du temps.
Parce que le Temps, on en fait notre ami.

Ma Vie, pendentif sacré accroché à mon coeur.
Ma Vie, talisman de mon Rêve.

 

 


2 commentaires

Avatar

GAELLE ADENOT · 18/03/2020 à 16:10

Magnifique pont le yoga nidra en visio conférence ce matin. Merci Fabienne et encore MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *