Mes élèves m’ont souvent demandé pourquoi – lorsque j’instruis un Yoga Nidra – je les invite à compter leurs respirations à rebours (comme le veut la tradition) en allant de 54 à 1, ou encore de 27 à 1…
En faisant un calcul rapide – sans être expert en mathématiques 😉  – on comprend que 54 est la moitié de 108, et 27 le quart….

Oui mais pourquoi 108 ? 😉
Creusons donc la question : quelle est la signification symbolique du nombre 108 dans la tradition indienne et bouddhiste ?
Quelle interprétation peut on lui attribuer également dans une lecture astrologique ?

 

 

 

Le 108 dans les rituels et les pratiques hindouistes et bouddhistes :

Ce nombre apparaît dans divers rituels et pratiques tirés du Yoga et du bouddhisme.
Par exemple :

  • Il est convenu d’exécuter 108 enchaînements de la Salutation au Soleil ;
  • les malas (sortes de longs chapelets) hindouistes et bouddhistes comptent en général 108 perles et on répète 108 fois le mantra….
  • les textes indiens disent que nous respirons 21.600 fois dans la journée, c’est à dire 10.800 fois le jour et 10.800 fois la nuit….
  • pour augmenter notre capacité de concentration, on comptera nos respirations à rebours (cela demande encore plus de vigilance ! 😉) de 108 à 1, de 54 à 1, de 27 à 1, de 12  à 1, etc.

 

Ce que disent les mathématiques et la numérologie :

108 est considéré comme un nombre « harshad » (signifiant « grande joie » en sanskrit), c’est-à-dire un nombre entier divisible par la somme de ses chiffres.
Donc, si on ne répète pas ces pratiques 108 fois, on les répétera un multiple de 108 : 54, 27, 12, 9…

 

En quelques calculs :
  • 108 = 1 x 4 x 27
  • 108 = 9 x 12
    108 = 1 + 0 + 8 ☛ c’est une réduction numérologique : en additionnant ces 3 chiffres on obtient 9
  • 27 = 3 x 3 x 3 (3 puissance 3)
  • 12 = 4 x 3
  • 9 = 3 x 3
  • 4 = 2 x 2 (2 puissance 2)

 

Ce que nous disent les symboles de ces chiffres :

  • Le 1 représente l’unité, l’union entre le Divin / l’Absolu / la Conscience universelle / le Brahman, et la conscience individuelle / Atman qui réside en chacun.e de nous. Le un, c’est la présence.
  • Le 0 représente la vacuité, le vide, l’espace. C’est aussi la pause, ce moment sacré où l’on s’invite à calmer toute activité mentale et à cesser l’agitation des pensées, pour aller vers la paix intérieure, le calme et la sérénité. Le zéro, c’est l’absence.
  • Le 8 représente la perfection, l’éternité, l’infini, l’impermanence de toutes choses, tout ce qui change continuellement (la Nature, l’Univers, le corps, les pensées…).
    Le 8 ressemble à une « boucle d’éternité ». C’est aussi un élément très concret, ce qui structure : en effet, 8 = 2 x 4 (le 4 est le chiffre de la matière).
  • Le 9, en tant que dernier chiffre du système décimal, représente l’achèvement, la perfection, mais aussi l’intériorité, l’entrée vers le monde invisible et le subtil, comme le montre l’arcane VIIII du Tarot, L’Hermite. C’est aussi le temps de gestation et de la vie intra-utérine qui dure 9 mois. En astrologie, le 9 est en lien avec la planète Saturne qui représente le temps, et également avec la Lune, elle même reliée au temps grâce à ses cycles. La lunaison qui dure environ 29 jours renvoie en effet au cycle de 29 années de Saturne.
  • Le 12 rappelle le Zodiaque solaire avec ses 12 signes ou constellations. Il est en lien avec le Soleil, le principe masculin, l’extériorité. Il est aussi le symbole du Guru, c’est à dire du Maître spirituel, associé à la planète Jupiter en astrologie. Jupiter représente également l’espace, l’expansion. Jupiter met d’ailleurs 12 ans à effectuer sa révolution autour du Soleil.

La combinaison du 9 et de 12 nous rappelle les liens qui existent entre les 12 signes du Zodiaque et les 9 planètes, mais c’est aussi – symboliquement – la réconciliation entre la Lune (9) et le Soleil (12).

 

 

Ce que nous dit le nombre 108 :

Qu’il nous faut passer de la présence (1) à l’absence (0), du mouvement à l’immobilité, de la parole au silence, de l’émission à la réception, de l’ego à la conscience, en agissant sur les différents plans de notre être : physique, énergétique, mental.

Et que ce passage peut se faire grâce aux techniques de Hatha Yoga, notamment grâce à la méditation.

On l’expérimente tout particulièrement dans les pratiques respiratoires du Hatha Yoga – nommées Pranayama – en commençant par prendre conscience et ressentir les quatre temps de la respiration :

  • Inspiration : Puraka – temps d’expansion, lié au Soleil et à Jupiter
  • Suspension à poumons pleins : Antar Kumbhaka
  • Expiration : Rechaka – temps de rétraction, lié à la Lune et à Saturne
  • Suspension à poumons vides : Bahir Kumbhaka

Ces temps de suspension de souffle vécus de manière consciente (à ne pas confondre avec des apnées forcées, ni des blocages de la respiration), sont réellement transformateurs.
D’ailleurs, si on regarde le 8 sur le plan visuel, une boucle du 8 représente le plein (l’Inspir), l’autre, le vide (l’Expir).

On trouve également de nombreux mouvements spiralés en forme de 8 dans les pratiques posturales du Hatha Yoga :

  • par exemple, dans les torsions de la colonne vertébrale,
  • dans les mouvements préliminaires du Yoga de l’Energie
  • le mouvement même de notre sacrum (l’os sacré du bassin, dit flottant) et celui de l’ADN sont en forme de spirale….

 

 

Le 108 et la Trinité :

Les 3 chiffres composant le nombre 108 nous rappellent que pour dépasser la dualité, nous avons besoin d’une 3e modalité : à l’image des trois Gunas ou forces qui régissent l’Univers (Rajas, Tamas, Sattva) et veillent à son équilibre.

La démarche du Yoga qui vise la libération – Moksha – se déroule dès lors selon ces trois dimensions essentielles que sont l’unité, la dualité et la trinité.

La Trinité hindoue – ou Trimurti – rappelle les trois phases des lois ontologiques : création (Brahma) – conservation (Vishnou) – destruction et régénération (Shiva).

En tant qu’être humain, force est de constater que nous vivons dans la dualité, et que, pour atteindre – ou retrouver 😉 – l’unité, il nous faut passer par ce mouvement ternaire.

 

Le 108, en somme, c’est :

  • un pont entre le visible et l’invisible
  • un trait d’union entre l’espace et le temps
  • la réunification des polarités opposées :
    Yin-Yang, ou Anima-Animus
    Soleil-Lune, ou Saturne-Jupiter
    Shiva-Shakti, les deux pôles de la manifestation dans la tradition tantrique, comme l’indiquent les deux S accolés l’un à l’autre composant le chiffre 8, à l’image du mouvement de la Kundalini remontant le long de la colonne vertébrale.

 

Toute démarche spirituelle – au coeur de la philosophie Yoga – est un processus d’évolution de la conscience.
Soyons toujours conscient.es, donc, lorsque nous pratiquons le Yoga, la méditation et des exercices de respiration, ou lorsque nous répétons un mantra, de l’intention avec laquelle nous pratiquons et de ce que nous souhaitons atteindre : la paix infinie, la joie suprême, la libération de la souffrance.

Et, pour atteindre cet objectif,  nous devrons accepter de rencontrer la vacuité, seuil et passage qui permettent de rejoindre le Tout.

 

Alors, même si nous n’allons pas jusqu’au bout de nos 108 répétitions 😉, nous avons la possibilité d’utiliser des moyens habiles en optant pour un des multiples de 108 !!
La force des symboles est de nous relier à l’invisible, à l’inconscient, au subtil, à ce qui nous dépasse, et de nous rappeler à l’ordre lorsque nous repartons dans le connu (les peurs, les croyances, les schémas du passé…).
Essayons dès lors d’intégrer et de vibrer à l’intérieur de nous ce symbole du 108, à la fois mystérieux et tellement évident dans le ressenti de notre être. ☯️

 

 

 

Bibliographie :

Article de Khristophe Lanier publié dans la Revue “InfosYoga” n°108 😉 (Été 2016)

 


4 commentaires

Avatar

Véronique Suchel · 21/02/2021 à 17:17

Merci Fabienne, d’avoir répondu à une question que je me posais depuis longtemps.

    Avatar

    Fabienne COSTA · 21/02/2021 à 19:57

    Merci Véronique. J’ai fait quelques recherches et j’ai trouvé de très belles réponses qui me prouvent une fois de plus que, dans la philosophie du Yoga et la spiritualité bouddhiste, rien n’est laissé au hasard, que toutes nos pratiques font sens… 🙏

Avatar

Jean-Paul · 21/02/2021 à 17:27

Je en savais pas que le nombre 108 avait une signification symbolique ou sacrée dan le bouddhisme ( come je pense sans d’autres religions). Certes 9 et 12 sont connus en mythologie, ou en symbolique. Par exemple les 9 muses , les 12 apôtres, les 12 tribus d’Israel. 12 est important aussi dans l’Apocalypse.
Je remarque aussi qu’en numération binaire, 108 est 1101100. donc plusieurs fois le 1 et le 0.
C’ erst très intéressant je trouve. On apprend beau coup avec le fil du yoga. Bravo !

    Avatar

    Fabienne COSTA · 21/02/2021 à 19:59

    Merci Jean Paul pour ces remarques très intéressantes ! Oui bien sûr, les nombres ont des significations symboliques importantes qu’il ne tient qu’à nous de décrypter… 🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *