En cette période de fêtes de fin d’année, il est de bon ton d’acheter et d’offrir des cadeaux.
Si Noël – comme tant d’autres événements dans l’année, la Saint Valentin, la fête des Mères et j’en passe… – sont devenus des alibis commerciaux pour la société qui nous pousse à surconsommer à des dates fixées à l’avance, que reste-t-il derrière cette tradition des cadeaux que l’on s’offre les uns aux autres ?
C’est quoi un « cadeau » ? Comment nous comportons nous dans l’acte d’offrir et son corollaire, celui de recevoir ?
Quel est le sens de cet acte qui semble si banal… et qui pourtant ne l’est pas… ? 😊

Un cadeau, pour quoi faire ?

Le mot « cadeau » a une étymologie intéressante : il vient du mot latin « caput » qui signifie « tête », « extrémité », « chef ». Il y a dans le cadeau cette idée de quelque chose d’important, de capital, d’essentiel, ce qui est en haut, au sommet.
D’ailleurs, le premier sens du mot appartient au domaine de la typographie : un cadeau c’était… une lettre capitale !! 😉 Puis il a désigné des enjolivements calligraphiques ; avant de signifier un divertissement offert à une dame… et de prendre, enfin, le sens qu’on lui connaît aujourd’hui : quelque chose que l’on offre à quelqu’un pour lui faire plaisir.
La notion de plaisir est essentielle : offrir du plaisir à l’autre, c’est cela faire un cadeau.

Un cadeau peut être matériel ou immatériel.
L’objet-cadeau est un symbole qui lie celui qui donne et celui qui reçoit.
C’est bien le sens du mot symbole que de relier, d’unir deux choses, deux personnes.
Dans la Grèce antique, le symbole était un signe de reconnaissance : il désignait un objet coupé en deux, dont deux hôtes conservaient chacun une moitié ; ces deux parties rapprochées servaient à faire reconnaître les porteurs et à prouver les relations d’hospitalité contractées antérieurement entre elles.
Le cadeau-symbole devient en quelque sorte un « objet transitionnel », comme le doudou pour le petit enfant qui a besoin de sentir la présence de son papa et de sa maman quand il est séparé d’eux. 🧸 🧸

L’objet-cadeau-symbole est beau, car il a du sens, il devient un souvenir qui me permet de me relier à la personne qui me l’a offert. En me connectant à cet objet, je revis le moment où le cadeau m’a été offert, je contacte ce que j’ai ressenti à ce moment là, je ressens également les émotions qui me lient à la personne qui me l’a donné. Ce n’est pas par passéisme, c’est simplement que j’aime me souvenir des belles choses !! 😊
Le cadeau est quelque chose d’essentiel car il permet à chacun – celui qui offre et celui qui reçoit – de prendre soin du lien.

Mais un cadeau peut être aussi quelque chose d’immatériel : faire cadeau à l’autre de son temps, de son attention, de son écoute, de sa présence, d’un moment particulier, d’un regard, d’un sourire, d’un message, d’un mot doux… c’est infiniment précieux !! 💎
Ces cadeaux laissent des traces indélébiles d’amitié, d’amour, de rire, de tendresse, de complicité… 💙

Présence :

Il existe un autre mot pour désigner un « cadeau » : c’est le mot « présent », qui tire son origine de la racine es- signifiant « être » : là encore, cette idée de quelque chose d’essentiel….
Quand je t’offre quelque chose, je suis totalement présent.e à moi et à toi : je t’offre qui je suis, tel.le que je suis.
On dit que le « moment présent » est un cadeau : oui, dans la mesure où l’on vit intensément chacune des expériences de notre vie.
Vivre dans l’instant présent est une expression qui me semble inexacte (bien qu’utilisée très souvent aujourd’hui… 😉) parce que le présent n’existe pas en tant que tel : à peine né, il est voué à se transformer en instant passé et à annoncer l’instant futur. Ce qu’on nomme le présent est le déroulement de la vie qui avance sans cesse, qui sans cesse bouge, se métamorphose.
Mais l’intensité de la présence, elle, est bien réelle, et c’est cela qui est tellement précieux.
Être totalement présent.e à l’expérience –  à chaque expérience de notre vie – dans la conscience de que l’on goûte, alors oui c’est cela « vivre l’instant présent ».
Il est question de ce précieux là dans le cadeau qu’on offre avec toute notre présence. 💎
Car un vrai cadeau vient du coeur…. 💙

Offrir et recevoir :

L’équilibre entre le donner et le recevoir est quelque chose de très subtil… de pas facile non plus !! 🤗
Comment nous comportons nous quand nous donnons et quand nous recevons ?
Il y a ceux qui donnent trop… qui étouffent les autres avec leurs cadeaux. Il y a ceux qui n’aiment que recevoir. D’autres ne savent pas recevoir, ou n’aiment pas les cadeaux… Parfois, on est à côté de la plaque et ce qu’on donne ne fait pas plaisir du tout !! 😉 Parfois, on reçoit quelque chose et on est déçu. Parfois, on pense qu’on ne mérite pas le cadeau : trop beau ? ou pas assez beau ?… Parfois, on donne mais sans vraiment avoir plaisir à donner…
Tout cela est possible, alors on peut faire mieux… En toute sincérité, regardons nos comportements, et réajustons les si nous constatons qu’il y a déséquilibre ou maladresse entre notre façon de donner et notre façon de recevoir.

Offrir, c’est être dans une attitude d’action (principe solaire-Yang), tandis que recevoir, c’est être dans une attitude de réception (principe lunaire-YIN). Cet équilibre a un lien direct avec ces deux polarités énergétiques présentes en chacun.e de nous, comme je  l’explique dans mon article Yin-Yang.

Mais plus encore que ce que l’on offre, ce qui compte, c’est l’intention avec laquelle on offre.

Offrir, c’est avoir le désir de faire plaisir à l’autre. Cela doit nous faire plaisir aussi !!  😋 Cela suppose de bien connaître la personne à qui l’on offre notre cadeau, de se mettre un peu à sa place, de se dire : « ah oui, ça, ça qui lui ferait vraiment plaisir !! » 💜
Offrir, c’est donner une partie de soi : c’est moi qui choisis ce cadeau (= cet objet, cette parole, ce geste, ce sourire, ou ce moment…) pour toi, pour te donner du plaisir.

Recevoir, c’est être rempli de gratitude pour la personne qui m’a offert cet objet en pensant à moi, ou qui m’a donné de son temps, à moi, rien qu’à moi. C’est accueillir totalement ce qui vient de l’autre. Et lui dire un vrai grand merci !! 😊
Remercier pour cette joie que l’autre nous voit comme un cadeau.
Remercier aussi pour tout ce qui vient de la Nature, des animaux…
Parce que la gratitude envers la Vie est ne des clefs essentielles du bonheur : dire un grand oui à la vie, à ses joies, à ses peines. Se réjouir d’être en vie, et c’est alors que la Vie nous renvoie tout le bonheur auquel on aspire.

Les cadeaux que nous nous faisons sont des transitions magnifiques , des traits d’union de soi à l’autre : prenons en le plus grand soin !! 💙 💜

Savoir donner – savoir recevoir :

Comme l’explique Deepak Chopra dans son livre Les Sept Lois spirituelles du succès, la loi du donner et du recevoir est très simple : si j’aspire à l’amour, je commence par donner de l’amour aux autres ; si j’aspire au bonheur, je commence par donner du bonheur aux autres. Et ainsi de suite. On donne ce qu’on souhaite recevoir. On devient alors plus disponible à recevoir tous les dons qu’on nous offre.

Aujourd’hui s’ouvre le cycle de l’Avent. 🔮
« Avent » signifie « venue », « arrivée ». Dans la liturgie chrétienne, il s’agit de la période qui précède la venue (= la naissance) de Jésus Christ, que l’on célèbre le 24 décembre.

Que chaque jour soit pour toi l’occasion de donner et de recevoir .

Quelle « arrivée », quelle « naissance » te prépares tu à fêter pour ta vie aujourd’hui ? 😉 🎁 🔮


2 commentaires

Avatar

GAELLE ADENOT · 01/12/2019 à 11:31

Cela m’évoque Marcel MAUSS Le don/contre-don : savoir recevoir mais aussi savoir rendre est un contrat social, permet d’appartenir à une société quelle qu’en soit sa taille. C’est ce que tu dis quand tu dis le cadeau relie. Cela me renvoie aussi au bouquet de fleurs que m’a offert une collègue pour l’avoir aidé à préparer son concours. Je ne m’y attendais pas, cela m’a fait plaisir …le même plaisir qu’elle avait eu de recevoir mon aide. Le contre don est important pour que chacun se sente quitte 🙂

    Avatar

    Fabienne COSTA · 02/12/2019 à 07:55

    Merci Gaëlle 😊 .
    Oui tu as raison de citer le don-contre don. C’est l’équilibre dans la relation.
    Le bouquet de fleurs-cadeau-surprise, il m’est arrivé aussi d’en recevoir !! cela fait d’autant plus plaisir qu’on ne s’y attend pas… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!