Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

https://www.youtube.com/watch?v=loI9aR3lVQs
Cours, cours, et cours encore…

 

Courir

Pourquoi on court ? Après quoi ? Après qui ?

Notre société est accro au rythme de la course : course au pouvoir, à l’argent, à la réussite, à l’image, à la renommée… On court même après le bonheur, la santé, l’amour…
On court après des relations : on se court après, on se quitte, ça tourne court.
Et puis on court encore, et on s’épuise. On finit par courir après le temps. Au bout du compte, il n’y a ni bonheur, ni santé, ni amour.
A ce rythme là, on va tous dans le mur, on court tous au burn out.

Pourquoi ?
Parce qu’il faut du temps pour faire les choses.
Les construire, pas après pas, brique après brique.
Parce qu’il faut du temps pour vivre les choses.
Les savourer, les déguster, les apprécier vraiment.
Parce qu’il faut du temps pour se connaître vraiment, s’apprivoiser pour créer une relation belle, vraie, solide et… durable.

 

 

 

Le temps

« Je n’ai pas le temps », « je ne prends pas le temps », « je ne vois pas le temps passer », « le temps file » : ces expressions sont de faux problèmes. Parce que le temps ne se prend pas, il se vit !! 😉

« Le temps n’est ni notre ennemi, ni notre esclave, ni notre maître, il est ce que l’on est.»

Le temps, en astrologie, c’est SATURNE (le dieu CHRONOS dans la mythologie grecque).
N’a de vraie valeur que ce qui dure.
La vie est dure, oui. Mais tant qu’elle dure, ça va !!  😉

« Le temps tue le temps comme il peut » chante Brassens dans sa chanson intitulée… Saturne.

Quel magnifique hommage à la femme aimée et à l’amour que le passage du temps ne défigure pas.
Parce que « aimer c’est durer », écrivait Rilke.

 

 

Ralentir

Ralentir permet de vivre les choses en profondeur et non en surface. De les détailler et non de les survoler.
Cela fait longtemps que j’ai compris que je ne pouvais plus vivre à ce rythme effréné. En rencontrant le yoga, j’ai découvert la lenteur, la pause, le silence, j’ai appris à aménager mon temps selon mes ressentis et non selon les lois imposées du dehors.

Dans sa célébrissime fable Le Lièvre et la Tortue, La Fontaine dit de la tortue au comportement exemplaire : « Elle se hâte avec lenteur. »
Tout est dit : « se hâter », parce que la vie peut s’arrêter net, sans crier gare, et que vivre, c’est agir, ce n’est pas attendre que le train passe !!
Mais « avec lenteur » : pour savourer.

Un jour quelqu’un m’a dit : « si tu savais que tu vas mourir demain, tu ne te précipiterais pas, tu ralentirais au contraire ». J’ai compris là quelque chose d’essentiel : si je mourais demain, je choisirais avec le plus grand soin ce que je voudrais faire, avec qui et dans quel endroit je voudrais vivre ma Vie.
Et comme chaque jour peut être le dernier… chaque jour je me hâte avec lenteur !!
Je pense souvent à cette idée du « dernier jour », mais ce n’est pas morbide !! C’est juste pour me centrer sur l’essentiel : faire ce que j’aime faire, être dans les endroits qui me ressourcent, partager des moments avec les gens que j’aime. Le reste n’est que perte de temps, en effet !! 😉 😊

 

Et toi, si tu savais que tu vas mourir demain, que ferais tu ?
Avec qui ? Dans quel endroit, voudrais vivre ta Vie ?  🙏

 

Alors… ralentis ton pas, réjouis toi, sois totalement présent à toi même, et à ce que tu vis, sois totalement présent à l’autre et au monde. 💚 💙🙏

 

Catégories : Pensées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!