Le cygne – Hamsa en sanskrit – a une valeur hautement symbolique dans de nombreuses traditions.
Dans la pensée indienne, le cygne est lié à l’acte de création de l’Absolu divin (le dieu Brahma), mais aussi à l’éveil (état atteint par les personnes délivrées de la souffrance), à la transmigration et à l’immortalité de l’âme.
Il représente également l’androgyne, c’est à dire l’union des opposés (feu-eau).

 

 

Dans la Grèce ancienne :

  • La blancheur, la puissance et la grâce du cygne en font un symbole de la lumière.
  • Il y a toutefois deux blancheurs, deux lumières : celle du jour, solaire et masculine ; et celle de la nuit, lunaire et féminine.
  • Le cygne peut intégrer la synthèse de ces deux polarités énergétiques : il devient alors le symbole de l’androgyne.

 

Shiva Ardhanarihsvara, l’androgyne

 

  • Pour Gaston Bachelard (dans L’eau et les rêves,), “l’image du cygne est hermaphrodite. Le cygne est féminin dans la contemplation des eaux lumineuses, il est masculin dans l’action. Pour l’inconscient, l’action est un acte. Pour l’inconscient, il n’y a qu’un acte..”. L’image du cygne se synthétise alors comme celle du Désir appelant à se confondre les deux polarités du monde manifestées par ses luminaires. Il devient de fait le symbole du désir premier qui est le désir sexuel.
  • Le cygne est aussi chargé de mystères sacrés.
  • De même qu’il y a un soleil et un cheval noirs, il existe un cygne noir, chargé d’un symbolisme occulte et inversé.
  • Le cygne incarne toutefois le plus souvent la lumière mâle, solaire et fécondatrice. Cet oiseau ouranien est l’inséparable compagnon d’Apollon, dieu solaire de la musique, de la poésie et de la divination.
  • Le cygne symbolise ainsi la force du poète inspiré.

 

Dans la spiritualité indienne :

  • Le cygne – Hamsa – est la monture du dieu Brahma, l’un des trois dieux de la Trimurti (= Trinité) hindoue : Brahma représente le facteur de création, tandis que Vishnou représente le facteur de cohésion/conservation et Shiva, celui de destruction.
  • C’est alors le symbole de l’élévation du monde informel vers le Ciel de la connaissance.
  • Le Hamsa couve le Brahmanda (= l’oeuf du monde) sur les Eaux primordiales.
  • Pour l’école philosophique de l’Advaïta Vedanta, le cygne Hamsa représente la non dualité. En répétant ce mot continuellement, « Hamsa » devient le mantra « So Ham », qui signifie « je suis cela » (< « so-aham »).
  • Le cygne représente également la personne libérée : le cygne vogue sur l’eau, mais ses plumes ne sont pas touchées par l’eau. De même, une personne libérée habite dans le monde de Maya, mais n’est pas touchée par le voile de l’illusion (source < Wikipédia).

 

le dieu Brahma et le cygne

 

En Extrême Orient :

  • Il est le symbole de l’élégance, de la noblesse et du courage.
  • Mais aussi de la musique et du chant.

Dans la mythologie celtique :

  • Le cygne est l’emblème du druide habillé de blanc.
  • Il symbolise les états supérieurs et angéliques.

Dans le symbolisme de l’alchimie :

  • C’est un emblème du mercure. Il en a la couleur, la mobilité et la volatilité.
  • Il exprime un centre mystique et l’union des opposés (eau-feu) en quoi l’on retrouve sa valeur archétypale d’androgyne.

 

 

Bibliographie :

Dictionnaire des symboles

L’Eau et les Rêves, de Gaston Bachelard

 

 

 


1 commentaire

Avatar

GAELLE ADENOT · 08/11/2020 à 11:13

Le cygne me fait toujours penser au conte d’Andersen, “Le vilain petit canard” … Chercher la beauté derrière la première apparence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *