Les 12 premiers jours de l’année

Le deuxième jour : Embellir

Être en contact avec la Beauté m’élève. Assister – sans cesse émerveillée – à la perfection de la Nature – dans le règne minéral, végétal et animal – m’enivre et m’apaise. Me répare profondément.
Les fleurs sont dans le règne des plantes la perfection la plus élevée, la plus spirituelle : elles donnent gratuitement, généreusement leur beauté, associée à des senteurs magiques. Tout comme les oiseaux – par leur légèreté, leur délicatesse aérienne, la liberté de leur vol, la douceur de leurs plumes et la merveille de leurs chants – sont l’élément le plus noble du règne animal, trait d’union entre Terre et Ciel.

La beauté que nous offre l’art, sous toutes ses formes, transmutation de la réalité à travers la créativité humaine : la beauté des sons (la valeur la plus élevée de l’art reste pour moi – qui suis très auditive – la musique), des mots, des formes, mais aussi la justesse d’un point de vue, d’un regard sur le monde et sur la vie qui peuvent radicalement transformer – et réparer – notre propre regard : sur nous même, sur le monde et sur la vie.

Sur le plan de la matière : la beauté d’un décor, d’un objet, d’un vêtement, d’un bijou, la somptuosité d’une couleur, la richesse d’une matière viennent apporter une touche de fantaisie ou d’élégance dans notre existence, parce que sinon la vie est trop fade !!

Et puis il y a la beauté naturelle des êtres humains, qui s’incarne magnifiquement dans les corps. Je suis charmée par la beauté d’un visage, d’un corps, d’un geste, d’une allure, d’une démarche, d’un regard, d’un sourire qui transforme subitement l’expression d’une personne.
Je ne serais pas professeure de yoga si le contact avec la dimension du corps – avec sa beauté unique et singulière, mouvante, chaude, vivante – ne me touchait pas !
Accueillir chaque être humain à travers le langage qu’exprime son corps, c’est cela entrer en contact avec l’autre.

Mais pour moi la vraie profonde beauté est celle qui a trait à la noblesse du coeur. Une attitude, un geste, une parole, une sensibilité qui me touchent par delà les apparences. La vraie beauté est une bonté de l’âme.
D’ailleurs, un petit détour par l’étymologie donne raison à mon intuition : le mot beauté vient du latin « bellitas », forgé sur l’adjectif « bellus » qui lui même vient de « dwenolos », diminutif de « duenos » signifiant bon. La racine du- est à rapprocher du védique « duvah » signifiant hommage.

C’est ce que les anciens Grecs nommaient le « kalos kagathos » : « être beau et bon » étaient les vertus humanistes par excellence, pour « se hisser à la hauteur de sa dignité d’homme ». Ces vertus étaient associées également à « un idéal d’harmonie de corps et d’esprit dont l’athlète grec aurait été le modèle, rappelant les mots célèbres de Juvénal « mens sana in corpore sano » (« un esprit sain dans un corps sain ») » . Là encore, je ne peux que faire le lien avec ma pratique du hatha yoga ! » 😉

Alors, embellissons notre vie ! Mettons de la noblesse dans nos pensées, dans nos propos, dans nos actes : soyons des fleurs et des oiseaux, transformons nous en princesses et en héros au service de la beauté et de la bonté ! 😉 😊


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *