En ouvrant le livre de Jiddu Krishnamurti, La Beauté de l’amour, je suis tombée sur ce passage qui résonne parfaitement avec la vision que j’ai du Hatha Yoga, telle que je la mets en pratique et l’enseigne.

Pratiquer le Yoga permet de faire de l’espace – dans le corps physique déjà 😉 – mais aussi de ressentir et de (re)trouver l’espace en soi pour l’accueil : accueillir le silence, la paix, la joie, un espace en soi qui résonne avec l’espace extérieur, avec l’infini, avec la Source.

Pour Krishnamurti, la notion d’espace est liée à la notion de liberté intérieure, et au silence, qui est pour lui une qualité essentielle.

Pour lui, les méditations guidées, les répétitions de mantras, les prières, ne permettent pas de « découvrir un état d’esprit authentique qui est réellement silencieux » : seul le silence le permet.

Ce texte est également – me semble t -il – un rappel essentiel en cette période où la question de la liberté est mise à mal dans nos sociétés. Si nos libertés sont en ce moment entravées par des autorités extérieures à nous, il est toujours possible – et même fortement souhaitable 🙏 – de chercher en nous même notre liberté intérieure. Cette liberté là – liberté de penser, de choisir, d’être – est finalement rare car nous sommes trop souvent conditionné.es par nos croyances, nos peurs, nos désirs, etc. Pourtant, en nous y reliant, il nous est possible de trouver en nous l’apaisement. Puis de nous recueillir dans cet espace d’amour, de calme et de joie, afin de répandre dans le monde cette qualité vibratoire élevée et subtile.
Cela, rien ni personne ne peut nous l’enlever. ❤️

 

« L’espace est capital car il signifie la liberté, la liberté d’être, de fonctionner, de s’envoler ! Après tout, le bien ne peut fleurir que dans l’espace, comme la vertu ne peut fleurir que dans la liberté.
Et nous n’avons pour ainsi dire pas de liberté : peut être un peu plus en politique, car il reste heureusement très peu de tyrannies, mais nous ne sommes pas libres en nous mêmes. Donc pas d’espace.

Je ne sais pas si vous avez jamais réfléchi à l’importance d’avoir en vous même un vaste espace. Pas un espace d’imagination ou de spéculation intellectuelle, créé volontairement. Aucune vertu, ou aucune bonne qualité, ne peut naître, croître et agir sans espace intérieur. Et ma beauté (as de celle de la peinture, de la musique ou d’un monument), la beauté ne peut n’est possible que dans le silence.

L’espace et le silence sont nécessaires car l’esprit doit être seul, non influencé, non exercé, libre des milliers d’expériences, ne fonctionnant plus dans le champ de sa monotone existence quotidienne.

Quand l’esprit a totalement rejeté tout cela, quand il est libre de tout cela, seul et silencieux, alors il peut découvrir, ou voir apparaître quelque chose de totalement nouveau.

Pour comprendre quoi que ce soit, l’esprit doit être silencieux.

Si je  veux comprendre quelqu’un, mon esprit doit se taire, ne pas radoter ses préjugés, ses innombrables opinions et expériences, qui bloquent l’observation et la compréhension.

Il faut un esprit très tranquille pour accéder à la clarté. »

 

 

 


2 commentaires

Valérie Lacruz · 15/08/2021 à 07:05

Je partage la nécessité de moments de retrait en soi et pour cela il faut au moins un petit espace pour s’y loger. Faire de la place, désencombrer, ouvrir un espace en soi, pour soi c’est à la fois essentiel et compliqué tant se remplir semble tellement plus naturel. Merci pour ce texte qui va m’accompagner aujourd’hui.

    Fabienne COSTA · 17/08/2021 à 18:59

    Merci infiniment pour ce partage, Valérie !
    Oui faire de l’espace en soi et trouver notre liberté intérieure à la faveur d’un immersion dans le silence n’est pas une faculté innée, cela demande un entraînement régulier ! C’est ce que nous propose le Yoga, mais aussi la marche en conscience, n’est ce pas ?! On prend ensuite goût à cette qualité qui nous déleste et nous allège. ✨

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *