J’aime cette posture que je pratique très souvent, je ne m’en lasse pas…
Elle me donne à la fois l’horizontal et le vertical : elle m’invite à unir en moi matière et esprit, nature animale/nature divine… pour que ces dualités deviennent complémentaires et non opposées.

C’est parce que je suis bien assise dans l’horizontalité de mon bassin, ancrée dans le sol, en contact avec la terre (ou le sable 😉) que je peux étirer toute ma colonne vertébrale vers le ciel. C’est donc en poussant mon corps vers le bas que je peux aller vers le haut.
Mes bras comme une flèche ; mes doigts, comme la pointe de la flèche…

Cette posture enseigne l’humilité. M’élever oui, mais d’abord accepter ma nature « grossière » : la vie de la matière, mon corps, mon incarnation ici bas, ma vie faite de petites choses simples et banales. Alors seulement, si je le veux, je peux nourrir la vie de mon esprit, aspirer à une vie spirituelle, me connecter à plus grand que moi, m’élever… 🙏🏻

 

 

Cette posture peut aussi s’effectuer à partir d’une posture assise en tailleur (jambes croisées).

 

Crédit photographique : L’Oeil de Lou

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!