Je rentre de vacances, je retrouve la fraîcheur, l’air iodé, le vent breton : je suis bien chez moi.😉
Je pense à la question du bonheur et je me dis : le bonheur est un état pluriel. Il n y a pas un, mais des bonheurs, des successions de moments heureux, de multiples sources de plaisir et de douceur.
Le bonheur n’est pas un état continu : c’est comme une phrase en pointillés. Êtyre heureux.se, c’est faire en sorte que ces pointillés soient beaux, scintillants, fluorescents, pétillants – et que les espaces entre ne se transforment pas en abîmes sans fond….⭐️⭐️⭐️

 

 

ELe bonheur – comme l’amour et le yoga 🙏🏾 – est un état d’union : avec soi, avec ce que l’on vit, avec nos actes, avec l’autre/les autres.
Bonheurs pluriels, ce sont tous ces  instants qui s’égrènent au fil du temps, égaient les journées parfois lourdes, agaçantes ou tristes, surgissent comme des bulles de savon au dessus de l’existence, m’apportent un souffle de joie et de liberté.

Alors, en cette période de rentrée, que reste-t-il des heures calmes et joyeuses de l’été ?? 🌊☀️🏔🌄

Il me reste les souvenirs de ce que j’aime faire, seule ou entourée des gens que j’aime. Évoquer ces souvenirs encore vivants allège la période de reprise, toujours (trop) chargée… 😉

Certains de ces moments ne reviendront plus, mais il y en a d’autres que je peux répéter chaque jour, comme des rituels et des hommages : m’accorder une pause, un temps de méditation, un court repos, ou faire quelque chose de banal tout en m’amusant, c’est un cadeau que je m’offre… même quand “les vacances sont finies” !! 🎵🌠😉

 

Le bonheur, en partant, m’a dit qu’il reviendrait…
Le bonheur, en partant, ne me quitte pas vraiment…
Je sais que même de loin, il éveille mes sentiments,
Il entend mes hésitations et m’oriente résolument et sûrement,
Le bonheur est une étoile qui me guide par tous les temps…
Le bonheur, en partant, laisse des empreintes si fort gravées,
Qu’on ne peut ni l’oublier ni le renier… juste l’envie, encore, de l’embrasser…
Jacques Prévert 💚 💙 💜

 

Opus 1 : Sous le figuier… le bonheur

Quand ma sœur Florence et moi nous retrouvons le matin sous le figuier, pour boire un café et partager nos secrets… grand bonheur !! ☕️😀💛

Le philosophe Alain, dans son livre Propos sur le bonheur, dit qu’il faut « y mettre du sien pour être heureux ». Que si on reste un « spectateur impartial » et qu’on laisse la porte ouverte, c’est la tristesse qui entrera dans notre vie. Oui !!  Soyons vigilants et actifs : acteurs de notre Vie. Et choisissons ce qui nous rend heureux. 😀

 

 

Opus 2 : Le bonheur au bord du lac

Rester allongée sur la rive, regarder les nuages dans le ciel, sentir la caresse du vent, me baigner dans l’eau douce, m’imprégner de l’énergie minérale de la montagne qui me fait le cadeau de son calme et de son silence dont j ai grand besoin : c’est un bonheur d’apaisement à nul autre pareil.  🏔🏔

“Le bonheur n’est pas quelque chose qu’on poursuit mais quelque chose que l’on a”, écrit Alain.

 

 

Opus 3 : Le bonheur dans l’eau

Là je suis dans la piscine et je fais mes postures de yoga 🧘🏻‍♀️🐟🌊
Mais ce bonheur, j aime aussi le goûter dans l’océan en me mêlant aux gros rouleaux vivifiants de la mer en Bretagne, en nageant dans des lacs ou en clapotant dans les rivières froides de montagne.
Et j aime entendre les bruits de l’eau : musique merveilleuse de la Nature.
L’eau – sa fluidité, sa douceur, sa sensualité, sa transparence, sa pureté – me donne une immense joie, nettoie mon âme et me fait oublier tous mes soucis.

 

Opus 4 : Le bonheur dans une tasse de thé

Chaque jour, les mêmes gestes : faire chauffer l’eau dans ma bouilloire, verser le thé dans la théière, puis l’eau sur le thé, laisser infuser, transposer le thé dans une bouteille Thermos pour le garder longtemps au chaud, puis remplir ma tasse, poser mes mains autour de la tasse chaude et… déguster mon breuvage favori. 😋💛

En ce moment, le thé que je préfère, c’est un rooïbos vert (sans théine et peu fermenté) aux saveurs à la fois douces et âcres de foin frais… Bizarre ?? 🙃☕️✨
Essayez !!
clic pour commander du thé rooïbos vert

Je pense souvent à sainte Thérèse de Lisieux, la sainte des « choses simples ». Elle m’inspire, sainte Thérèse qui disait « faire les choses ordinaires de façon extraordinaire »: oui, vivre les petits gestes du quotidien avec beaucoup d’attention et beaucoup d’amour. ❤️❤️❤️

 

Opus 5 : Pause café

Cinq minutes de bonheur, parfois ça suffit pour égayer ma journée !! ☕️🖤🎶
Et comme j ai la chance d’habiter une très belle région, sur la côte bretonne, aux paysages splendides, c’est facile de me sentir en vacances…. 😎🐟🌊☀️

Savoir se contenter de peu.
Se contenter de peu, pour moi, ce n’est pas être paresseux ni passif !! Cela n’exclut pas une exigence de qualité dans tout ce que je vis.
Se contenter de peu, c’est voir le grand dans le petit. C’est s’enthousiasmer de ce qui est discret. C’est aller chercher le beau dans le dessous des choses. C’est accueillir la simplicité comme une donnée essentielle du bonheur.🌟💗

« Samtosha » en sanskrit, c’est le contentement, qui mène à la sérénité. C’est une des règles éthiques principales du Râja Yoga de Patanjali, telles qu’elles sont décrites dans les Yoga Sûtra :pour en savoir plus, je vous invite à lire mon article sur Les huit membres du Yoga .

Pas de yoga sans contentement !! Pas de progression spirituelle sans contentement.😌🙏🏾

C’est aussi ce que dit Olivier de Kersauzon, et j’aime beaucoup sa façon de le dire :

« Je n’ai jamais considéré comme chose négligeable l’odeur des lilas, le bruit du vent dans les feuilles, le bruit du ressac sur le sable lorsque la mer est calme, le clapotis. Ils font partie de mes promenades et de mes étonnements heureux sans cesse renouvelés. L’exaltation du présent, c’est une façon de se tenir, un devoir. Dans notre civilisation, on maltraite le présent, on est sans cesse tendu vers ce que l’on voudrait avoir, on ne s’émerveille plus de ce que l’on a. On se plaint de ce que l’on voudrait avoir. Se contenter, ce n’est pas péjoratif. Revenir au bonheur de ce que l’on a, c’est un savoir vivre. » 🧡❤️💛

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Opus 6 : Le bonheur est un chat

Le chat est une perfection de beauté, de douceur, de souplesse, de vitesse, d’intelligence, d’agilité, de nonchalance, de grâce, de volupté, de détermination, de force, de liberté. Et quand il ronronne, le bonheur qu’il incarne atteint le nirvâna… !! 🐱✨✨

Le chat est un parfait yogi, qui sait s’immobiliser et attendre l’instant juste pour bondir, qui a l’art de se mettre en boule à tout moment pour se reposer…

Oh souvent je voudrais être un chat, savoir glisser à pas feutrés sur l’existence, lorsque, les jours sombres, elle manifeste son âpreté.
Et attendre, comme le chat sage, que ça passe. Car tout passe. 😌😸

 

 

Opus 7 : Le bonheur de lire

« Je me disais que, tant qu’il y aurait des livres, le bonheur m’était garanti », écrit Simone de Beauvoir. 📚💙💚📚

Les livres sont mes compagnons fidèles depuis très très longtemps. Ils me rassurent, me guident, épanchent ma soif de connaissance, structurent ma curiosité, confirment ce que je sens en moi, parfois ce que je sais déjà. Il arrive qu’une seule phrase, un seul mot suffisent à éclairer mon chemin intérieur. Les livres (me) révèlent.

Tout ce qui a déjà été écrit au fil des siècles se transporte jusqu’à moi, le passé s’alchimise dans l’expérience du présent, et nourrit ce que, à mon tour, je pense, ressens et parfois écris.
Et puis j’aime simplement me laisser bercer par la poésie de la langue. Je suis sensible à la musique des mots, au rythme des phrases.

J’échange souvent mes bons plans de lectures avec une amie, aussi dingue de livres que moi !! 😉 On rit toutes les deux de notre appétit livresque… 📚📚📚

Il y a le bonheur de lire, et aussi le bonheur d’écrire… (oui, même devant l’ordi !! 🤓)

Je sais aussi qu’un jour, peut être, je me passerai des livres…? 🌀
Et que je leur dirai toujours un immense merci. 🙏🏾💙

 

lebonheurdelire-video-lefilduyoga

Opus 8 : Le bonheur de l’art (et l’art du bonheur)

Le théâtre, la musique, le dessin, la peinture, l’écriture, la poésie, la danse… ont pour mission de nous rendre heureux : d’offrir à notre esprit et à notre cœur des nourritures subtiles, vives, drôles, émouvantes, surprenantes, merveilleuses…
L’art de nous transporter au pays de l’Imaginaire et de la Beauté est pour moi synonyme de féerie et de bonheur, et c’est précieux. L’art nous rend la vie plus belle !!
Je ne peux envisager ma vie sans créativité et sans art.💎💎💎

Merci à tous les artistes que j’aime @paulinedragon @robi_plesta @utopiazar @arthurdraagon @ateliermathiascosta @matetsego 💙💙💙
Et à tous les autres, peintres, écrivains, cinéastes, musiciens, photographes… qui font de la vie une fête.

 

La Nuit des Rois de Shakespeare, mise en scène de Pauline Dragon, avec Ferdinand Plesse-Costa, Arthur Dragon, Oriane Oskanian, Brune Bismuth, Robinson Plesse-Costa

Opus 9 : Happy Yoga, ou le Yoga qui rend heureux🧘🏻‍♀️💗

Créer une forme avec mon corps, avec mon cœur et tout mon être ; une forme qui donne sens ; qui traduise mes sensations intimes ; exprimer cette forme dans le mouvement ou dans l’immobilité : un bonheur chaque fois renouvelé.
Comme si c’était la première fois et pourtant chaque fois c’est autrement.

Le bonheur de savoir que je respire : simplicité essentielle.
Le bonheur de me sentir totalement vivante dans mon corps, dans ma peau, dans mes muscles, dans mes os, dans mon souffle.
Le bonheur de répéter les gestes avec conscience, pour apprendre, pour intégrer, pour me transformer, dans une présence totale, au cœur de la Vie même : ici et maintenant, pas ailleurs, pas autrement.

Le yoga me rend heureuse parce que j’aime inventer des mouvements, des formes, des gestes et les exprimer avec mon corps.

Sur ces photos, l’ambiance est vraiment insolite !! Cela peut sembler étonnant de faire des postures de yoga dans cette forêt, sur ce banc – qui semblait n’attendre que moi 😉-, le long de ce ruisseau !!
J’aime ce qui sort de l’ordinaire. Si une situation, un lieu, une atmosphère m’inspirent, alors j’y vais, j’entre dans la danse, en osmose avec le lieu…
Le yoga, c’est ma danse à moi. En honneur à Shiva, maître des Yogis et dieu de la danse cosmique. 🕉🔥💥

Le bonheur, c’est faire ce qu’on aime. C’est s’amuser avec l’existence. Il y a toujours quelque chose de plaisant à faire, à vivre, à découvrir… y compris les jours pas drôles. C’est d’ailleurs dans ces moments là qu’il convient de sortir sa trousse-à-bonheur-d’urgence. 😉🔮🌐

Le yoga m’apprend à m’observer, m’écouter, me respecter telle que je suis, et cela me rend heureuse.
Parce que le bonheur, c’est de vivre en conscience. 😌🙏🏾

Merci à L’ Oeil de Lou pour cette superbe séance de photos dans la forêt !! 🙏🏾📷🌳🌲🌳😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Opus 10 : Le bonheur de marcher

Marcher m’aide, non pas à faire le vide dans ma tête, mais à user mes pensées. A laisser décanter la confusion de mon mental. A clarifier mon esprit. Comme l’eau boueuse dans le verre qui, lorsqu’on le secoue, permet à la boue de se déposer petit à petit, et à l’eau de devenir transparente. Il faut du temps pour cela : le temps de la marche rend possible cette transformation. Qui, chez moi, se fait presque instantanément : un pas devant l’autre, j’avance, une pensée après l’autre… pfffffffff, le calme se cale sur le rythme de mes pas.
Rien de tel pour le remettre les idées en place !
La marche, c’est mon école péripatéticienne à moi !! 😉
Clin d’œil à l’école d’Aristote, laquelle tire son nom du grec « peripatetikós » signifiant « qui aime se promener ». Et pour cause : le philosophe enseignait à ses élèves en marchant !! 😌
Le mouvement est un langage qui m’est très familier 😉, c’est pourquoi la marche est un moyen très efficace pour m’apaiser : elle me redynamise, corps et esprit, alors que les soucis et les pensées trop lourdes me fatiguent.
Marcher me libère.

Le bonheur en marchant que je préfère, c’est pieds nus sur le sable, et même plus : dans la mer, plus ou moins près du bord selon la température de l’eau. Je me nettoie, me purifie, m’allège de tout ce qui me pèse. Je confie à l’océan mes secrets. Et surtout : je suis parfaitement reliée à tous les éléments, la Terre, l’Eau, le Feu , l’Air et l’Espace. Marcher devient un bonheur cosmique !! 💫💫 Je dis merci à mes deux jambes et à mes deux pieds, à mon bassin, à tout mon corps, de me porter chaque jour, et de me faire avancer sur mon chemin : que je sois en tongs, en chaussures de rando ou tout simplement pieds nus… j’avance. 😀🗝🌀➡️

Opus 11 : Le bonheur, c’est la fraîcheur de l’enfance

Il y a quelque temps, quelqu’un m’a dit cette phrase qui m’a touchée : « Merci pour ta fraîcheur ! ».
La fraîcheur renvoie à l’état de pureté de l’enfance. Elle me reconnecte avec ma spontanéité, ma vivacité et ma simplicité d’enfant. J’aime m’émerveiller d’un rien, être toujours curieuse, ouverte au nouveau, impatiente de découvrir, heureuse d’approfondir, joyeuse de me laisser surprendre, puis de laisser faire. J’aime me laisser couler dans le flux du recevoir et du donner.

La fraîcheur, c’est se laisser aller chaque jour au nouveau qui arrive, c’est être sans peurs…. Ohhhh !! Préserver cette qualité n’est pas facile, cela s’apprend et s‘entretient : on a vite fait de se laisser emporter par les tourments, les soucis des « grands », les blessures mal cicatrisées, les émotions pas bien assimilées…. et alors on se fane.
Pour entretenir cette fraîcheur de l’enfance, il s’agit non seulement de transformer notre regard, mais aussi de se proposer de vivre des activités toutes simples comme celles qu’on faisait quand on était petits.
Par exemple, colorier des mandalas avec des feutres de toutes les couleurs : un plaisir tout simple, qui moi le fait du bien. Comme quand j’étais petite : c’est apaisant, le coloriage !! 🖍🖌🖊🖍

La fraîcheur, c’est ne jamais se lasser d’apprendre, c’est chercher toujours à mieux se connaître, c’est se laisser surprendre, par la Vie, par les autres, par soi même. C’est pour cela que le temps qui passe ne me fait pas peur, j’ai encore tant à apprendre et tant à vivre !! 💦💦

 

Opus 12 : Le bonheur de ne rien faire

“Ma vie n’est qu’un instant, une heure passagère. Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit “ écrit Sainte Thérèse de Lisieux dans son autobiographie, Histoire d’une âme.

Puisque tout passe, alors ne laissons rien passer !! Ne rien faire, c’est sentir le temps qui passe et garder en soi les fruits que l’on savoure, comme dans un éclair d’éternité. C’est saisir au vol l’occasion du bonheur : le bonheur se joue ici et maintenant.

Le yoga m’a appris le non faire. Relaxation, méditation, observation, contemplation, introspection… Ces attitudes ne sont pas des mouvements physiques, extérieurs, mais des mouvements intérieurs. La conscience vient du dedans, agit en silence dans toute sa puissance de lucidité, puis peut se tourner vers le dehors. Car tout part toujours de soi. ☺️🙏🏾

Contempler, assise, le royaume féerique de la nature : ses bruits, torrentiels, glougloutants ou chuchotants, ses odeurs de mousse, de terre et de feuilles mouillées, ses couleurs de sous bois mi ombre mi lumière, la majesté des arbres rois, la magie du silence, et les battements de mon cœur, un peu comme si j’étais la reine de ces lieux… ou la fée des bois… j’adore ce non faire là !! 😌🍄🍁🍂

 

Opus 13 : Le bonheur en musique

Pour moi, pas de bonheur sans musique. 🖤🎵🎶
Ce bonheur ne se décrit pas facilement.
Si j’ai besoin du silence quand je suis dans la Nature, chez moi, ma vie est souvent rythmée par la musique. Et la musique que j’écoute est suffisamment éclectique pour multiplier mon plaisir d’écouter les sons, les instruments, les voix, les rythmes, les mélodies. Tout cela se mêle en un ensemble harmonieux : c’est magique. Oui, les musiciens sont des magiciens !!
J’admire les modulations de la voix humaine qui peuvent se transformer en chant, chanson, vocalises lyriques…
La musique a quelque chose d’aquatique : elle me fait penser à l’eau des rivières qui s’écoule, au temps qui passe sur la beauté des choses. Elle est le langage de l’esprit, des émotions, de l’invisible…. Comme l’écrit Gaston Bachelard dans L’Eau et les Rêves, notre propre voix est liée à l’élément eau : « il y a une continuité entre la parole de l’eau et la parole humaine » , « le langage humain a une liquidité, un débit dans l’ensemble, une eau dans les consonnes ».
Enfin, la musique contient cette force unique qui me donne envie de danser. D’ailleurs, moi qui ai beaucoup pratiqué la danse dans mon enfance et mon adolescence, je ne sais pas si j’aime la musique parce que j’aime la danse, ou si j’aime la danse parce que j’aime la musique !! Le mystère reste entier et c’est tant mieux.
Je ne me lasse pas de donner à ma vie pour compagne la musique.
Et plus j’écoute, plus j’entends… plus je me connecte avec la voix du dedans. 🎶🎵🎶🎵🔮💃

 

Ma playlist du moment :
Pour le groove :
Faded Soul (The Sound Defects)
Pour le rythme :
Shouldnt’ve Brought an Umbrella (Stavroz)
Pour le tchick-tchick :
It was all a Ruse (Stavroz)
Pour la douceur :
Get What U Get (Chloe Flower)

Opus 14 : Le bonheur, ça se partage !

 « Il est bien vrai que nous devons penser au bonheur d’autrui ; mais on ne dit pas assez que ce que nous pouvons faire de mieux pour ceux qui nous aiment, c’est encore d’être heureux »
Alain

 

Je n’irais pas jusqu’à dire comme Christopher McCandless, le personnage de Into the Wild que « le bonheur n’est réel que s’il est partagé ». Parce que je ne suis pas dans la situation extrême de Christopher… Et parce que la source du bonheur est en soi et ne dépend de personne d’autre que de soi, ni d’aucune circonstance extérieure.

Mais quand même… Si les clefs du bonheur sont multiples, le bonheur, quand il est partagé se multiplie !! 😉 😊

Se retrouver à plusieurs, ou à deux, discuter et rire ensemble, ou ne rien faire mais juste être là et sentir la vie qui nous unit, vivre la surprise de belles rencontres, partager mes passions – comme transmettre le yoga ! 😉 – sont des bonheurs inoubliables.

Toutes nos relations nous façonnent et nous font grandir. 💚 💙 💜

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Etc. Etc. Etc.

J’aurais pu ajouter encore tellement d’autres bonheurs qui rendent ma vie plus belle !! Comme écouter, enseigner-transmettre-coacher, cuisiner, jardiner, me connecter à la Nature, être en lien avec les enfants, communiquer avec les animaux… Mais je m’arrêterai là pour aujourd’hui.😉 😊

Epilogue (de cette liste qui n’a pas de fin)

Le bonheur, ça s’apprend

« A trop chercher le bonheur ailleurs, on finit par oublier ce qu’on a devant soi…. », écrit le philosophe Alain.

On porte en soi le paradis et l’enfer…. Alors on choisit quoi ?
Tout est une question de regard, de point de vue, de pensée, de choix. Le bonheur s’apprend, se crée, se construit. Bien souvent, on ne nous a pas montré comment créer les conditions pour être heureux.se, c’est même plutôt le contraire qui se passe…

Pourtant, comme le chante Angèle dans Tout oublier :
« Ce bonheur, si je le veux, je l’aurai ».

« C’est pas compliqué d’être heureux ! »

Le bonheur n’est jamais acquis. L’éprouver, le faire vibrer, cela suppose de surmonter les épreuves de la vie, celles qui sont toujours là, qui ont toujours été et seront toujours là, ces embûches qui se mettent en travers de notre route comme pour nous mettre au défi : alors tu choisis quoi ? Tu lâches l’affaire ou tu te bas ? Choisir le combat, c’est décider d’être heureux.se vaille que vaille.
Le bonheur est un dû, chacun.e le mérite. Mais cela suppose qu’on y mette du sien ; car le combat n’est pas gagné d’avance… Et les tentations du désespoir et de la résignation sont fortes. Le désespoir, tout comme son double l’espoir – le « pire ennemi » de Nietzsche, car « il prolonge les tourments de l’homme » et lorgne sans cesse du côté du désespoir » – ne sont pas des options constructives.
Il faut savoir aussi être patient !! Pour que la volute toute recroquevillée de la feuille à peine naissante se déploie et s’ouvre en une superbe plante.

Patience : j’aime beaucoup la phrase de Henri Michaux :
« Ne désespérez jamais, laissez infuser davantage ».
Alors… infusons !! 😉 😊

C’est cette infusion interne alliée à un travail persistant de conscience qui va nous mettre sur un chemin d’évolution, clef de notre liberté et de notre transformation : vivre le banal avec panache, transmuter  le pathos en comédie musicale, la mélancolie en joie, la routine en grand spectacle… le plomb en or diraient les Alchimistes. Parce que dans le morceau de charbon gît en puissance la qualité, la stabilité, l’indestructibilité, la limpidité, l’étincellement et la beauté du diamant.

Get What U Get (Chloe Flower)

 

Le bonheur, c’est vivre son Rêve

Tout commence par un Rêve. 
Un Rêve éveillé, conscient.
 Ensuite, il s’agit d’y croire, et aussi d’agir : le Rêve ne se manifeste pas tout seul !!
Jung
disait que « celui qui regarde à l’intérieur s’éveille ». 🌟✨🌟

Se lever chaque matin et poursuivre son Rêve : chaque jour, chaque instant. Dessiner sa Vie telle qu’on la voit dans son Rêve.
Quoi qu’il arrive. 
Et suivre son Etoile. Y croire. Toujours. Même quand tout semble aller dans le sens contraire, quand tout semble bloqué, à l’arrêt. Continuer à avancer. 
Le Rêve se manifeste dès lors qu’on y croit et qu’on le met en actes.

Chantons avec M et sa  Bonne Étoile :
« On est tous un peu flous, pas sûrs de nous du tout….
Ce soir, en regardant les étoiles, j’ai vu dans le ciel quelque chose qui brille brille brille…
Ah ma bonne étoile !! Quelques étoiles filantes, toi la bonne étoile » 🌟🌟🌟

Ecoute la voix du dedans, cherche ce qui te permet d’être toi, et lorsque tu l’as trouvé, rêve le, vis le, aime le !! 🧡💛🧡

 

Le bonheur, c’est être libre

Il arrive, de rares fois, que le bonheur résonne au plus profond de moi comme le calme infini du monde. D’autres fois, tout aussi rares, c’est une joie sans limites, comme un feu d’artifice intérieur… 💙

Feu d’artifice !

 

 

Et toi, quels sont tes grands petits bonheurs ?? 😊🏝🐙🌊

 

 

 

Catégories : Pensées

4 commentaires

GAELLE ADENOT · 22/09/2019 à 07:26

Quelle inspiration ! Pour moi le bonheur est dans la relation, le partage mais aussi dans les moments de solitude et de calme. Et surtout, je n’oublie pas le conseil que me donnait une voisine Bourguignonne, qui avait déjà une longue expérience de la vie : « on n’a que le plaisir qu’on se donne ! ». Et oui, il faut vouloir et aller chercher le bonheur …

    Fabienne COSTA · 25/09/2019 à 14:09

    Merci Gaëlle 😉 😊
    c’est cela : le bonheur n’est jamais acquis, la vie en elle même n’est pas toujours facile, il s’agit alors d’établir en soi une stabilité intérieure qui nous permette de relativiser lorsque les événements de la vie ne sont pas propices au bonheur, pour ne pas se laisser emporter par la tourmente ! et de créer en soi cet état heureux qui ne dépende pas des conditions extérieures….

Anik · 24/09/2019 à 15:19

Un matin vous vous réveillez pas très en forme …mal dormi ??
Vous consultez vos mails …1, 2, poubelle et sur le troisième l’intitulé attire votre attention « bonheur » …
Du coup une petite tasse de café, bien installé dans un fauteuil face à votre jardin vous lisez cette publication … que du bonheur !
ça vous donne envie de réfléchir et surtout ça vous donne vraiment envie de démarrer la journée du bon pied , dans la joie…
Merci pour toutes ces réflexions …
Article à lire et à relire ..
Bonne lecture à tous et Merci à toi Fabienne .

    Fabienne COSTA · 26/09/2019 à 12:08

    merci Anik !! cela me rend heureuse aussi que mes articles rendent les autres heureux !! Je crois que le bonheur se partage, et j’aime transmettre ce que j’aime. L’altruisme est une valeur importante pour moi, comme pour toi je crois 😉 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!