S’accorder avec l’énergie des saisons est essentiel pour notre équilibre.

L’été est l’occasion rêvée de pratiquer le Yoga en pleine nature : au bord d’un lac ou d’une rivière, sur la plage, dans la forêt, sur les sommets des montagnes, auprès d’une source d’eau vive, dans une prairie sauvage, ou simplement dans son jardin !! 😊
C’est pour moi une expérience unique et magique pour me connecter aux 5 éléments : Terre – Eau – Feu – Air – Espace. Pour ressentir en moi la présence des règne minéral, le végétal et animal.
Et comme j’ai la chance et le bonheur d’habiter sur la côte bretonne, j’aime particulièrement faire du Yoga sur la plage, face à l’océan.
En Bretagne, où la météo est changeante et le beau temps n’est jamais donné d’emblée, on pratique dehors, contre vents et marées, sans chercher le confort et le bien être à tout prix : c’est faire alors preuve de ce courage nécessaire pour affronter l’existence. Le cadeau, c’est qu’on est toujours mille fois récompensés de notre vaillance… 😉
Aujourd’hui j’ai envie de parler de ma relation à la Terre et du règne minéral…

 

 

 

 

 

J’aime faire du Yoga sur les galets, les rochers, la pierre.

 

J’aime ce contact minéral : il n’y a là aucune dureté, aucune aspérité, mais l’étonnante et délectable sensation d’être accueillie totalement, dans une douceur et une profondeur infinies, un état de protection totale, une stabilité immuable au sein du mouvement incessant de l’existence.
Comme si, dans ce nid archaïque, je rejoignais le coeur du coeur de la Terre.
Allongée sur le rocher, je me love dans les bras de la Vie.
Le sens de la Vie m’est donné dans la pierre.

 

 

 

En me posant debout ou en m’allongeant sur le sable, c’est autre chose et c’est aussi très agréable : j’ai l’impression de fondre, de me dissoudre, de glisser dans le fond, de m’unir à la matière…

 

Je me lance le défi de tenir en équilibre sur un rocher recouvert par l’eau de la mer, ou sur des galets empilés dans une cohérence anarchique et aléatoire.
Pour ne pas tomber, je puise en moi les cordes qui m’arriment au sol et me font tenir debout : je respire profondément, consciemment ; j’ancre avec force mes pieds (ou mon unique pied !) dans le sol, jouant avec la gravité pour ne pas me laisser aspirer par elle ; je me relie à mon intuition qui m’indique ce galet là plutôt que cet autre. Je fais confiance à la Vie.

 

Chercher l’équilibre et tenter coûte que coûte de le garder est l’aventure de ma vie : mon souffle, ma force, mon intuition et mon amour sont pour ce voyage mes seuls bagages.
Le coeur ouvert vers la Beauté, et cette complicité que je noue avec la Vie qui, malgré les chaos et les tempêtes, reste ma meilleure amie. Là, toute petite dans l’immensité du Cosmos, je prends ma place.

 

 

Le Yoga ne peut être qu’élémental.
Peu importe là d’où je viens, ni là où je vais : ce que je vis, ce que sens, ce que je vibre me ramène toujours au même endroit : au coeur des choses, à la Source du vivant, là où l’amour, la beauté et la paix font alliance. Je deviens harmonie. De cette union naît une joie sans fin. Si elle n’est pas continue, elle est intense. Peu importe alors qu’elle dure une seconde ou une éternité.

Il en est du Yoga comme de l’amour. Ce bonheur suave dans la stabilité, doux et fort comme un roc, c’est comme lorsqu’on aime vraiment : l’amour – inébranlable, mystérieux comme les temps du début des temps, infini, illimité – l’amour est un roc.

 

Juillet 2020

 

 

 

Crédits photo : Le Fil du Yoga et L’Oeil de Lou.
Merci à Lou Lecoq/L’Oeil de Lou pour ses superbes clichés ! 💙😊

 

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *